Histoires sans parole

PANIQUE AU LABO 2 avec le Centre Social Danube, 75019 / novembre 2011

C’est avec plaisir que nous retrouvons Zelmar GULARTE et les enfants du Centre Social Danube, qui ont déjà réalisé plusieurs reportages radio et vidéo avec nous. Ils ont inauguré cette fois-ci un nouveau type d’atelier, consacré à l’écriture et la réalisation d’histoires sans paroles. Ils étaient huit, ont tous écrit l’histoire avec notre aide, et six d’entres eux ont joué les rôles. Bravo donc aux participants : Kadjidjatou, Aïsse, Lynda, Sarah, Léa, Ouria, Marine et Abdalaye. Nassic BOURHLEM, stagiaire de qualité auprès de Radio Télé La Villette durant cinq semaines, scolarisé en Première Audiovisuel et par ailleurs bénévole de choc pour l’association Vagabond Vibes, 75019, via laquelle nous l’avons rencontré, était à la caméra pour ces deux petits films, et au montage pour Panique Au Labo 1. Un grand merci à Mme CHEVALET, Annick ROBIN et Thierry POUTRAIN, du Lycée Professionnel D’ALEMBERT, pour nous avoir permis de tourner dans le labo de chimie de l’établissement, ainsi qu’à David et Morgan des manèges situés sur le Parc de La Villette.

Panique à la Cité de la Musique / juillet 2013

Ecrit, tourné et joué par dix-sept enfants, sur quatre jours, ce petit film muet a été réalisé à l’occasion des ateliers d’été de l’APSV, sur un financement de la Direction de la Politique de la Ville et de l’Intégration de la Mairie de Paris et de la Préfecture de Paris, dans le cadre du dispositif Ville Vie Vacances (VVV). Bravo à Aliou, Bine, Boulia, Chaima, Douaa, Haby, Issa, Lea, Maimouna, Mamadou, Mehdi, Modou, Mohamed, Oumou, Sonia, Sylia et Youssouf. Bravo de même à Fairouz, animatrice au Centre Social Danube. Un grand merci à Aline, Gaëlle et Eric de la Cité de la Musique, qui nous ont beaucoup aidés dans la réalisation de ce projet. Bon visionnage… Guy et Guillaume

Panique sur le parc / juillet 2013

Dans le cadre des ateliers d’été sur un financement de la Direction de la Politique de la Ville et de l’Intégration de la Mairie de Paris et de la Préfecture de Paris, dans le cadre du dispositif Ville Vie Vacances (VVV). En partenariat, pour certains des enfants, avec l’œuvre de Secours aux Enfants (OSE). Ecrit, tourné et joué par Bernie, Brita, Odalie, Océane, Sibylle, Lacina et Jim, accompagnés de Guy et Guillaume. Bon visionnage… Guy et Guillaume

PANIQUE AU LABO 1, avec le Centre Social Danube, 75019 / novembre 2011

C’est avec plaisir que nous retrouvons Zelmar GULARTE et les enfants du Centre Social Danube, qui ont déjà réalisé plusieurs reportages radio et vidéo avec nous. Ils ont inauguré cette fois-ci un nouveau type d’atelier, consacré à l’écriture et la réalisation d’histoires sans paroles. Ils étaient huit, ont tous écrit l’histoire avec notre aide, et six d’entres eux ont joué les rôles. Bravo donc aux participants : Kadjidjatou, Aïsse, Lynda, Sarah, Léa, Ouria, Marine et Abdalaye. Nassic BOURHLEM, stagiaire de qualité auprès de Radio Télé La Villette durant cinq semaines, scolarisé en Première Audiovisuel et par ailleurs bénévole de choc pour l’association Vagabond Vibes, 75019, via laquelle nous l’avons rencontré, était à la caméra pour ces deux petits films, et au montage pour Panique Au Labo 1. Un grand merci à Mme CHEVALET, Annick ROBIN et Thierry POUTRAIN, du Lycée Professionnel D’ALEMBERT, pour nous avoir permis de tourner dans le labo de chimie de l’établissement, ainsi qu’à David et Morgan des manèges situés sur le Parc de La Villette.

Panique sur le ring

A la demande de Guillaume et Déborah, éducateurs au Centre Socio-éducatif Colette Julien de l’OSE (Oeuvre de Secours aux Enfants), dans le 19ème arrondissement, nous avons mis en place un atelier de réalisation d’une « histoire sans paroles » avec le groupe d’enfants de 8 à 10 ans se retrouvant pour des activités collectives les mercredi après-midi. L’atelier a eu lieu les mercredis, du 9 janvier au 20 février, et 7 enfants y ont participé. Se sont succédés, repérages et choix d’un lieu de tournage, en l’occurrence la Grande Halle de La Villette, atelier d’écriture pour élaborer le scénario que les lieux leur ont inspiré, tournage, puis réflexion autour du montage de ce petit film. Bravo à : Séléna GUEDE, Clauthel JOSEPH, Raphaël MONTAGNIER, Naïssita KABA, Bouye TRAORE, Yacine BOURICHA, Babacar DIAGNE Un immense merci aux personnels de la Direction Technique Spectacle du Parc et en particulier à : Dominique MARTIN, François BRECY, Mathieu ROCABOY Un grand merci aux agents de sécurité de la Grande Halle. Merci à Nassic BOURHLEM qui nous a secondés dans le cadre de son stage à l’APSV. Bon visionnage… Guy et Guillaume

Panique au restau 2

Avant que notre ami Zelmar, responsable enfance au Centre Social Danube, ne parte pour de nouvelles aventures professionnelles, nous avons décidé de mettre en place un dernier atelier avec les enfants du centre ensemble. Nous avons choisi, avec ces derniers, de réaliser à nouveau un atelier « Histoires Sans Paroles », et donc, succédant aux deux petits films « Panique Au Labo », voici deux courts métrages intitulés « Panique Au Restau ». Les enfants ont écrit avec nous histoires et dialogues, ou en ont improvisé une partie, sur la base du canevas initial. Bravo donc à Abdalaye, Aïsse, Jade, Kadija, Marine, Mohamed et Oumou. Un énorme merci à Franck, de la Péniche Cinéma ainsi qu'à Amandine Cailhol Merci à Magali et Zelmar du CSC Danube.

Panique au restau 1

Avant que notre ami Zelmar, responsable enfance au Centre Social Danube, ne parte pour de nouvelles aventures professionnelles, nous avons décidé de mettre en place un dernier atelier avec les enfants du centre ensemble. Nous avons choisi, avec ces derniers, de réaliser à nouveau un atelier « Histoires Sans Paroles », et donc, succédant aux deux petits films « Panique Au Labo », voici deux courts métrages intitulés « Panique Au Restau ». Les enfants ont écrit avec nous histoires et dialogues, ou en ont improvisé une partie, sur la base du canevas initial. Bravo donc à Abdalaye, Aïsse, Jade, Kadija, Marine, Mohamed et Oumou. Un énorme merci à Franck, de la Péniche Cinéma ainsi qu'à Amandine Cailhol Merci à Magali et Zelmar du CSC Danube.